Raid Ski de randonnée en Norvège (Alpes de Lyngen) du 5 au 12 mars 2016

Raid Ski de randonnée en Norvège (Alpes de Lyngen) du 5 au 12 mars 2016

Samedi 5 mars :
Jour de notre départ en avion pour la Laponie norvégienne. Nous nous retrouvons tous ensemble vers 10h00 à l’aéroport Charles de Gaulle. Le groupe se compose d’une fille (Audrey) et de dix garçons (Benjamin, Gérald, Hubert, Jacques, Laurent, Olivier, Philippe, Régis, Yann et Stéphane). Pour la petite histoire, Audrey aurait dû être accompagnée par son compagnon Patrice mais celui-ci étant carriériste a opté pour une formation professionnelle… Je plaisante bien-sûr car nous aurions préféré l’avoir en notre compagnie. Vivement la prochaine expédition norvégienne 😉
Certains d’entre nous (neuf) sont partis la veille de Toulouse en voiture ou en train de nuit. En attendant notre départ (12h00), nous finissons la répartition du matériel (skis et matériels divers) dans les différents bagages et housses à skis afin d’équilibrer le plus possible la contrainte du poids. Pas de retard au départ et nous voilà partis pour Oslo, escale avant de prendre un deuxième vol pour Tromsø, la ville où nous attend le bateau de notre « croisière » dans les fjords. Croisière étant un peu exagérée car notre but du séjour n’est pas le farniente dans des transats sur le pont du bateau, voire la baignade. Quoique, vous lirez plus tard…
Nous atterrissons à peu près à l’heure (20h00) à l’aéroport de Tromsø. Le voyage s’est très bien passé car à l’arrivée nous récupérons tous nos bagages et housses. Maintenant direction le port en taxi pour être accueillis à notre arrivée par Bernard le responsable de l’organisme. Celui-ci nous amène à notre bateau (le Caroline Mathilde) où nous faisons la connaissance de l’équipage : la capitaine Orlane et le cuisinier Gauthier. Petite satisfaction, Audrey ne sera pas la seule fille durant le séjour même si cela ne la dérangeait pas.
Après visite du bateau, explication des différents détails par Bernard et prise de possession des couchettes, nous pouvons nous mettre à table pour dîner. 🙂
Nous passons la nuit dans le port car notre départ se fera le lendemain matin pour notre première sortie de rando.

Photos de la journée

Dimanche 6 mars :
Démarrage du moteur du Caroline Mathilde vers 6h00 pour notre destination du jour mais nous ne sommes pas obligés de sortir du lit, chose entendue la veille avec notre capitaine. En effet il y a environ deux heures de trajet pour accéder au mouillage. Chacun se lève à son rythme pour s’habiller et prendre le petit déjeuner. Grande satisfaction, il fait beau !!! Nous profitons également du trajet pour admirer le paysage : montagnes enneigées et mer sur laquelle nous naviguons. 🙂
A proximité du mouillage, nous commençons à préparer nos affaires pour la rando et l’équipage nous explique comment l’accès à la plage va se faire. A l’aide de la barque à moteur et non à rames, nous ne sommes pas des galériens tout de même… 🙂 Chose également marrante pour des montagnards, c’est la mise des gilets de sauvetage, sécurité maritime oblige, même si les chances de survie dans une eau à 5°C est très faible avec gilet ou sans gilet…autant couler de suite. 🙂
C’est Gauthier, équipé d’une superbe combinaison néoprène qui nous embarque et nous amène par groupe de quatre à l’aide du petit bateau à moteur. Après trois allers-retours, nous nous retrouvons tous prêts à attaquer la montée. Un petit essai de radio VHF avec nos marins afin de les prévenir en cas d’accident mais surtout pour que Gauthier vienne nous récupérer à notre retour.
Le sommet du jour : le Nordfjellet (1000 m). Un sommet de 1000 mètres, cela ne fait pas très haut mais le départ se fait au niveau de la mer. 🙂 Pour une première journée, 1000 mètres c’est parfait pour une mise en jambe… La montée se passe très bien et tout le monde profite de ce paysage féérique. Une première pour tout le monde de voir la mer skis aux pieds. Après 2h30 de montée, on se retrouve tous ensemble au sommet. Nous profitons de la vue et après une petite pose, nous attaquons la descente. Quarante minutes plus tard nous sommes de nouveau à la plage… Un petit coup de radio VHF pour prévenir que Gauthier peut remettre sa magnifique combinaison pour revenir nous chercher.
De retour sur le Caroline Mathilde, tout le monde est enchanté. Après rangement du matériel, il temps de se mettre les pieds sous la table pour prendre la collation que notre cuisinier nous à préparer.
Pendant que nous remplissons nos panses, nous naviguons à destination de notre prochain point de chute, à savoir le port de Sandneset. Le temps de parcours est estimé à environ trois heures (Après trois heures de navigation, quelques parties de Polignac (jeu de cartes d’enfoirés 🙂 ) et le passage à la douche pour tout le monde, nous arrivons à bon port.
Vers les 18h, il temps de passer aux choses sérieuses, à savoir notre premier apéro du séjour. On n’a pas passé tout cet alcool en contre bande à la douane norvégienne pour le jeter à la mer en fin de séjour si il nous en reste. 🙂
Après l’apéro, nous passons à table et nous nous régalons du repas que Gauthier nous a concocté.
A l’issue du repas, la journée va se terminer par un événement que nous espérions tous durant notre séjour : les aurores boréales. Bingo !!! Nous sortons donc tous sur le pont pour admirer ce spectacle. Après de nombreux clichés et l’arrêt du phénomène, nous rentrons au chaud.
En conclusion, une première journée fabuleuse : beau temps, beaux panoramas, ski agréable, bonne navigation et aurore boréale. Un ensemble qui ne devrait pas nous faire faire des cauchemars durant la nuit. 🙂

Plan du parcours de la journée

Photos de la journée

Lundi 7 mars :
Le réveil est relativement matinal car la journée devrait être un peu plus longue que la veille. Il se fait au son du groupe électrogène vers 6h30 pour faire monter la température car au réveil celle-ci est à 9°C dans les compartiments « couchettes »… On se retrouve les uns après les autres au petit déjeuner.
Le programme de la journée est le Storgalten (1219m) avec un itinéraire en boucle. Première étape depuis le port d’attache, le col entre le Litlegalten et le Storgalten. Le temps est maussade mais les nuages sont en altitude donc pas de problème de visibilité. Autre contrainte de la journée, une des chaussures de Benjamin qui à casser au niveau du rivet du pivot extérieur du maintien de la tige et de la coque. Heureusement, nous avons dans le groupe bricoleurs et ingénieur qui arrivent à réparer la pompe. Essentiel pour la suite du séjour de Benjamin.
La montée au col (730m) se fait sans problème, seul petite contrainte au col pour descendre vers le lac Kalddalsvatnet (477m) une grosse corniche qui nous impose de faire une petite traversée à gauche pour attaquer la descente. Descente qui nous mène sur un lac gelé. Là, on remet les peaux pour attaquer une nouvelle montée qui nous mènera jusqu’au glacier Gamvikblåisen pour finir au sommet. Point positif en plus du sommet, l’amélioration du temps pour la descente de retour. Nous repartons sur le glacier rive droite jusqu’à un col (980m) pour ensuite basculer sur le versant Ouest pour finir jusqu’à la route (0m) qui nous permettra de revenir à pieds jusqu’au bateau.
Une belle sortie en boucle avec un temps mitigé mais très correct lors de la descente. 🙂
Autre satisfaction de la journée, la réparation de la chaussure de Benjamin a tenu le choc. Elle tiendra le choc tout le séjour.
A notre retour, la collation nous attend. Nous la prenons pendant qu’Orlane démarre le Caroline Mathilde pour nous amener vers notre prochain port. Le temps de parcours est estimé à au moins quatre heures avec une mer qui bouge un tout petit peu, au grand regret de Philippe qui se gave de suite de Cocculine, un anti mal de mer et non un anti corne… 🙂 Tout cela pour éviter de vomir par-dessus bord. Il faut dire qu’il a encore en mémoire une mauvaise expérience sur le sujet. Bref, le trajet se passe bien entre les parties de jeux de cartes et la dégustation de la bière norvégienne… Nous arrivons à Djupvik à la nuit tombée.
Cette fin de soirée ne se conclura pas comme la veille par une aurore boréale car le ciel est couvert.

Plan du parcours de la journée

Photos de la journée

Mardi 8 mars :
Le réveil se passe comme d’habitude, au son du groupe électro…
Ce matin, nous partons directement depuis le port de Djupvik pour le Storhaugen (1142m). Le temps n’est pas terrible mais les nuages sont hauts donc on ne devrait pas être trop gênés. Les skis sur le sac nous empruntons la route que nous quittons après un kilomètre environ pour se lancer dans un bois afin de trouver le début de l’itinéraire. Après 400 mètres de montée, nous sortons du bois pour observer un peu mieux le parcours qui doit nous mener au sommet ainsi que les autres sommets alentours. Après observation, j’opte pour une « variante »… Changement de sommet car il me paraît plus intéressant, le Sorbmegáisá (1288m). Nous changeons donc d’itinéraire. Quelques minutes après, nous observons au loin un troupeau de rennes qui disparaît derrière une croupe et qui pour une raison inconnue réapparaît et nous passent à environ 30 mètres. Encore une vision hors du commun pyrénéen, à part les isards !!! Après ce spectacle nous continuons la montée. Après 3h45, nous arrivons au sommet. Nous restons environ 15mn avant d’attaquer la descente. Les 300 premiers mètres se font dans les nuages puis on sort enfin de la purée pour profiter un peu plus de la descente. Afin d’éviter une légère remontée pour revenir vers le bois par lequel nous étions montés et de profiter au maximum de la descente, je décide de finir par une combe boisée qui nous obligera à marcher 2,5 kms sur la route pour revenir au bateau. Revers de la « variante » 😉
Après avoir tous embarqués et rangés le matériel, nous partons vers la prochaine destination pas très loin, le village d’Hamnnes.

Plan du parcours de la journée

Photos de la journée

Mercredi 9 mars :
Ce jour nous ramène le beau temps même si les deux jours précédents n’ont pas été si mauvais que cela. L’objectif du jour : le Kjelvågtinden (1104m). Nous quittons le port du village pour attaquer la montée sur une piste boisée menant à un petit plateau (300m). Ensuite nous poursuivons la montée jusqu’au sommet sur des pentes homogènes en passant à proximité d’un couloir donnant envie à certains… Après un peu moins de 2h45, nous atteignons l’objectif avec toujours la même satisfaction du paysage environnant.
La descente sera super sous un soleil radieux, une bonne neige et une belle vue sur la mer. Etant certainement un peu grisé par la descente, Gérald en oublie l’itinéraire de retour dans le bois. On l’attend une dizaine de minutes à l’arrivée et réapparait en provenance de l’Est. Un passage par une piste de ski de fond 🙂
On profite de Hamnnes pour faire un tour dans l’épicerie la plus septentrionale de Norvège. On en profite pour acheter des bières norvégiennes et de la morue séchée. Morue qui voyagera jusqu’à Paris et finira même jusqu’au séjour du club à La Cluza (dans le sac de Philippe)…
Après dégustation de la bière sur le pont du Caroline Mathilde, nous quittons Hamnnes pour Jekthamna (Ile de Vorterøya).
La nuit tombée après le dîner, nous profitons à nouveau d’aurores boréales. 🙂

Plan du parcours de la journée

Photos de la journée

Jeudi 10 mars :
Ce matin nous quittons le minuscule port de Jekthamna pour l’île de Kagen (en face de Jekthamna) afin de faire le Store Kågtinden (1228m). Pour cela Gauthier nous débarque sur la plage de Nyvoll. Ce sommet sera complété après une descente de 900 mètres par un autre sommet, le Redotinden (848m) pour finir sur la plage de Solli afin que nos marins viennent nous chercher.
Du fait du relief assez prononcé nous faisons les 800 premiers mètres sans pose. Ensuite nous continuons pour atteindre le sommet 2h30 après notre départ de la plage. Le sommet est d’une particularité stupéfiante, un genre de chou-fleur de neige certainement provoqué par le vent.
Nous attaquons la descente côté Sud-Ouest, tranquille sur 300m puis plus raide (plus de 30°) sur 200m pour ensuite s’engager dans un grand vallon qui nous mène à l’endroit de remise des peaux pour remonter vers le Redotinden. Les 500 derniers mètres de montée ne sont pas trop raides, ce n’est pas plus mal car à l’arrivée cela fera quand même une journée à 1800m positif…
Nous quittons le sommet après une assez longue pose. La descente est super. A mi- descente, je préviens Orlane par radio qu’elle peut venir nous récupérer. Nous finissons en prime dans de la poudreuse. A l’approche de la plage, nous apercevons le bateau s’approchait vers nous. Une dizaine de minutes après notre arrivée, Gauthier vient nous récupérer. Encore une très belle sortie par beau temps.
De retour sur le bateau, nous attaquons notre retour vers l’Ouest en direction de Solheim. Nous y arrivons à la tombée de la nuit.

Plan du parcours de la journée

Photos de la journée

Vendredi 11 mars :
Pour notre dernière sortie nous devons faire environ une heure de bateau pour atteindre notre débarquement dans la baie de Nakkevika. Le but de la sortie est une traversée en passant par l’antécime de l’Ullstinden (1078m). Encore une journée ensoleillée, on ne va pas s’en plaindre.  🙂
Avantage du jour, quand nous arrivons dans la baie nous apercevons un groupe qui attaque très certainement le même itinéraire. La trace dans la poudreuse va être faite. Cool !!!
Nous laissons Gauthier et Orlane, ils nous récupérerons de l’autre côté de la pointe terrestre que nous allons traverser. La première partie est tranquille, ensuite la pente se raidit pour atteindre vers 500m le lac de Nakkevatnet. Nous atteignons notre dernier sommet de notre séjour norvégien après un peu plus de 2h30. On profite bien avant d’attaquer la descente sur Snarby. Cette dernière sera comme à peu près toutes celles que nous avons faites durant les cinq jours. A savoir 500 mètres de neige un peu ventée en haut et poudreuse sur les 500 derniers mètres. Avant d’atteindre la plage, je préviens Orlane que Gauthier peut enfiler sa combinaison pour venir nous chercher. Après notre retour sur le Caroline-Mathilde, Olivier se lance dans ce qu’il a dit qu’il ferait. A savoir une courte baignade dans une eau à 5°C. Ah, cet ariègeois !!!…
Après cet épisode, nous rentrons sur Tromsø. Nous mettrons environ trois heures pour arriver au port. Chose assez remarquable : le temps se gâte à l’approche du port et cela finira par la pluie vers 20h00. Nous aurons eu vraiment de la chance sur les conditions climatiques…
Nous profitons de la dernière soirée et du dernier repas que Gauthier nous a concocté accompagné des dernières bouteilles de vin… 😉

Plan du parcours de la journée

Photos de la journée

Samedi 12 mars :
Dernier réveil, pas au son du groupe ce matin car le bateau est branché sur une prise… 🙂
Après le bouclage des sacs, ils nous restent un peu de temps avant que le taxi vienne nous chercher pour nous amener à l’aéroport. Certains en profitent pour faire un tour dans la ville et faire tourner le commerce local en ramenant quelques souvenirs.
Il est l’heure de quitter le port, chose que nous faisons en disant au revoir à notre capitaine Orlane, notre cuisinier Gauthier et Bernard le responsable d’Escale Polaire.

Conclusion :
Nous avons passé un séjour assez fabuleux pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le temps a été très favorable (4 jours de beau et 2 jours de moyen avec quand même quelques rayons de soleil). Ensuite les paysages sont hors du commun pour le ski, à savoir la vue sur la mer quasiment en permanence. Après, il est a noté que l’équipage composé d’Orlane et Gauthier était très agréable et pro. En prime, nous avons bien mangé. Enfin, la cerise sur le gâteau de notre séjour, les aurores boréales. Événements que l’on ne peut voir qu’à ces latitudes.
Pour finir, je tiens à remercier tous les membres du groupe.

Plan du parcours du bateau lors du séjour

Stéphane