Séjour Ski de randonnée et Alpin dans le Queyras du 19 au 26 janvier 2013

Samedi 19 :
Vers 19h, nous nous retrouvons avec grand plaisir à La Baïta du Loup ou nous sommes comme d’habitude très bien accueillis, la neige tombe, bonne augure pour la semaine car il en manque un peu.

Dimanche 20 :
Réveil avec 20 cm de poudre, tout le groupe opte pour une journée ski de piste afin de découvrir ou redécouvrir la station et ses alentours, journée relativement belle avec seulement quelques passages nuageux, avec plus de ski hors que sur les pistes les cuisses de certains sont dures dès le 1er jour…

Lundi 21 :
Tout le groupe (sauf Nude) part pour une sortie randonnée vers le col d’Estronques (2651m) et la Tête de la Jacquette (2757m). Le risque d’avalanche étant de 4, la prudence s’impose.
Stéphane et Patrice partent devant avec la majorité du groupe (Mathieu, Yann, Thierry, Gilles, Philippe et Mickaël). Bernard suit avec Guy, Isabelle et Savine mais après deux petites heures explose en vol (Bernard), retour au point de départ avec Isabelle qui n’est pas trop mécontente de rentrer plus tôt…Sur le chemin du retour Bernard et Isabelle croisent Jean Paul et Hubert qui arrivés en début de matinée sont partis un peu plus tard. Guy amène Savine (ou inversement) au col, sur le retour ils rencontrent Hubert et Jean Paul et rentrent ensemble. Bravo à Savine qui pour une première randonnée à ski affiche 900m de montée avec descente dans une neige très irrégulière.
Le groupe Stéphane-Patrice continue jusqu’à la Tête de la Jacquette et opte pour une belle descente dans le vallon du Pis qui leur vaudra une petite remontée de 150m un peu galère pour rejoindre l’itinéraire normal.
Déjà de bons souvenirs à partager au traditionnel apéritif du soir…

Mardi 22 :
Deux groupes randonnée sont formés sous un beau soleil.
Patrice avec le gros de la troupe (Bernard, Guy, Jean-Paul, Hubert, Savine, Yann, Gilles et Thierry) se dirige vers le Grand Queyras (3114m), le sommet n’est pas atteint car le final est bien glacé et peu de volontaires pour treminer en crampons. Pose casse-croûte en plein soleil sur des rochers et belle descente dans une assez bonne neige. Patrice propose un retour par le col du Longet. Yann et Thierry le suivent, ils rentrent à la nuit un peu éprouvés, récupérés par Mathieu en camion à St Véran.
Stéphane, Philippe et Mathieu partent en direction de la Pointe des Sagnes Longues (3032m) au départ du pont de Lariane (2024m) en passant par le col de Longet (2701m) et la croupe Sud du Queyron (passage coté 2800m). Après l’objectif atteint, la descente se fait par le vallon de Clausis dans une neige poudreuse, versant Nord oblige.

Mercredi 23 :
La journée s’annonce neigeuse, grosse hésitation sur les activités du jour.
Bernard, Guy, Jean Paul, Hubert et Savine partent pour le Pic de Château Renard (2989m) par le col de Longet. Le sommet n’est pas atteint. Le vent, la neige et la non visibilité ont incité le groupe à rejoindre les pistes de St Véran pour une rentrée tranquille.
Après quelques hésitations, à cause de la mauvaise visibilité, Stéphane et Philippe se sont aventurés dans le couloir du Tif du bois Ousselat (à gauche de l’arrivée du TK du Grand Serre) et pas satisfait de leur première descente font une nouvelle rotation (merci aux randonneurs qui ont amené la voiture au pont de Lariane). Pour finir la journée, ils s’engagent dans le bois de la Salce (départ depuis l’arrivée du TK de Beauregard). Très belle descente dans une neige poudreuse.
Le reste du groupe a opté pour une journée ski de piste et certains n’ont pas amorti leur forfait, le manque de visibilité ne les ayant guère inspiré.

Jeudi 24 :
Stéphane et Patrice qui ont recruté un traceur de Gap (Pierre, ami de promo de Mathieu) amènent Mathieu, Thierry, Gilles, Philippe et Yann à la Tête de Longet (3146m) sous un soleil radieux. La montée se passe bien hormis le froid qui éprouve par mal les doigts de tous les membres de la sorties. Tout le monde arrive au sommet sans difficulté. La descente est fabuleuse dans une neige poudreuse à souhait. A l’arrivée aux voitures, tout le monde a la banane…
Bernard, Savine et Guy se dirigent à travers bois vers le Sommet du Bucher (2254m) qui est atteint après 870 m de montée très agréable dans une forêt de mélèzes, superbe vue à 360° du Viso aux Ecrins, grand ciel bleue et soleil, très belle randonnée.
Mickaël, Nude et Isabelle ont skié à Abries, dans 30 cm de neige fraîche, ils en sont revenus enchantés.

Vendredi 25 :
Patrice et Stéphane partent en compagnie de Gilles, Mathieu et Philippe à la Pointes des Marcelettes (2909m) en passant par le Pic Cascavelier (2562m). La météo est aussi bonne que la veille. Tout le monde arrive au sommet sans quelques émotions pour certains au niveau de l’arête terminale… Pour la descente, tout le groupe s’engage dans le vallon du Châtelard, ambiance fabuleuse dans ce vallon avec une poudreuse parfois cartonnée d’où quelques gamelles mémorables pour certains… (cf films et photos).
Le reste du groupe reste sur la station avec pour certains l’objectif d’aller casse croûter au sommet de Château Renard (2989m) (sommet non atteint le mercredi), petit problème le télé ski de Grand Serre est en panne, cela ne décourage pas Bernard et Savine qui partent depuis 2500m pour faire une belle trace jusqu’au sommet où nous retrouvons Yann, Mickaël, Thierry et Guy qui ont attendu l’ouverture du télé ski.
Guy, Thierry et Mickaël redescendent par le couloir vers le pont de Lariane ou ils ont amené une voiture le matin.
Yann, Savine et Bernard redescendent dans une bonne neige par l’itinéraire normal jusqu’à St Véran.

Encore une semaine bien réussie dans ce paradis du ski de randonnée et de la tranquillité pour le ski de piste.
Très bonne ambiance de groupe ; hébergement, restauration, et accueil toujours aussi parfaits, comme l’ont dit les récidivistes ici on est « comme chez nous ».
Merci à toute l’équipe de la Baïta du Loup et félicitations à Félicie et François.

Les photos en 1 CLIC
(plusieurs photographes donc ordre un peu aléatoire)