Raid Ski de randonnée secteur d’Argentière du 14 au 18 avril 2019

Raid Ski de randonnée secteur d’Argentière du 14 au 18 avril 2019

Cette année la destination est le massif du Mont Blanc. Comme souvent à cette période la météo n’est pas propice pour partir à la date initiale (6 avril). J’attends donc la fenêtre qui nous permettra de partir sous des cieux plus cléments… Le départ est donné le dimanche 14. Seule ombre, la défection de 3 personnes (Laurent, Mathieu et Yann) à cause du glissement de planning.

Dimanche 14 avril :
Nous partons de Toulouse à 3 (Régis, Philippe et bibi) en milieu de matinée afin d’arriver à Séverac le Château vers midi pour nous restaurer. Chose faite, nous reprenons la route direction le chalet du CAF du Tour au fond de la vallée de Chamonix. Nous arrivons au gîte vers 19h30 pour le repas du soir comme prévu. 😉

Lundi 15 avril :
La première sortie n’est pas vraiment une mise en jambe car nous allons faire le Mont Buet (3098m) depuis le hameau du même nom (1340m). Thierry le local nous a rejoints pour faire la sortie en notre compagnie. La neige est quasiment au départ, il faut juste porter 10 minutes pour mettre les skis aux pieds. L’itinéraire se décompose en deux parties. La première est la progression dans un vallon jusqu’au refuge de la Pierre à Bérard (1920m) sur plus de 4 kms et la deuxième plus ascensionnelle jusqu’au sommet sur environ 4 kms. Après 5h de montée et deux pauses, nous arrivons au sommet.
Nous profitons de ce magnifique belvédère pour contempler le massif du Mont Blanc (La Verte, Les Drus, Les Jorasses et bien sûr le Mont Blanc). Après une bonne pause, nous attaquons la descente par l’itinéraire du Creux aux Vaches.
Superbe descente homogène sur quasiment 1200 mètres. Nous rejoignons ensuite le départ par le même vallon qu’à l’aller. Belle course de 1780m de D+ sur 22 kms A/R.

Photos du jour

Tracé du parcours sur carte IGN

Mardi 16 avril :
Cette journée sera la journée « cool » du séjour car nous partons pour le refuge d’Argentière (2771m) depuis le parking des Grands Montets (1230m). Le temps du jour est couvert, ce qui n’est pas plus mal. La première partie est tranquille car nous prenons le télécabine du Plan Joran qui nous monte à 2130m. Nous glissons ensuite jusqu’à l’ancien bâtiment de la gare du téléphérique des Grands Montets (1975m). En phase de reconstruction car détruite par un incendie en septembre 2018. De là, nous mettons les peaux pourattaquer la vraie montée vers le refuge. 🙂 Après 1h10mn, nous mettons pied sur le Glacier d’Argentière. Même si il ne fait pas beau, la visibilité est suffisante pour profiter des sommets qui nous entourent. Deux heures après avoir mis pied sur le glacier, nous arrivons au refuge.
Petite journée de 800m de D+ sur 5,5 kms. Nous en resterons là car le temps se détériore (neige) ce qui nous empêche d’aller faire le Col du Tour Noir (3535m) par le Glacier des Améthystes, une classique du secteur et ajouter 750 mètres au compteur pour la journée. Dommage !!!

Photos du jour

Tracé du parcours sur carte IGN

Mercredi 17 avril :
Le beau temps est de retour. Nous profitons donc de cette belle journée pour faire une boucle autour de l’Aiguille du Chardonnet (3824m).

Nous « attaquons » par une descente du Glacier d’Argentière afin de nous diriger au pied de la montée du Col du Passon (3028m). Nous démarrons la montée à 2350m ; 2h35mn après nous arrivons au col en ayant mis 100 mètres en dessous les skis sur le sac.
Le col passé, nous mettons les pieds sur le Glacier du Tour pour rejoindre la Fenêtre du Tour (3340m), montée sur près de 3 kms. Nous arrivons à la fenêtre environ 2h après.
Pour atteindre ensuite le Glacier de Saleina pour monter le Col du Chardonnet (3223m), il faut descendre d’entrée une pente de 50° sur environ 30 mètres. Heureusement le soleil a bien transformé la neige. En neige dure, cela aurait été beaucoup moins simple… Le pied du col est assez vite rejoint. Là, nous mettons les crampons pour les 90 mètres d’ascension afin d’atteindre le col. Nous croisons juste deux skieuses en rappel, fait plutôt rare car c’est le passage pour la haute route Chamonix Zermatt mais vu l’heure c’est relativement normal. Après le col, nous descendons le Glacier de Chardonnet pour revenir au refuge d’Argentière, notre point de départ.
Une belle boucle assez sportive et technique car plus de 1500m de D+ sur 13,65 kms. Le houblon au refuge est plus qu’apprécié… 😉

Photos du jour

Tracé du parcours sur carte IGN

Jeudi 18 avril :
Encore une belle journée annoncée. Initialement cette étape n’était pas prévue au programme. Je propose un parcours beaucoup plus intéressant et original que la montée au Col du Tour Noir (3535m) par le Glacier des Améthystes que j’avais envisagé. L’objectif du jour est de rejoindre Champex (Suisse) par le Val d’Arpette. Itinéraire nouveau pour moi dans la deuxième partie.
Nous quittons assez tôt le refuge (6H30) pour monter au Col du Chardonnet (3323m) afin d’éviter éventuellement la foule au col et la « kermesse » du rappel… Nous sommes les premiers en haut du col et faisons le rappel sans personne. 🙂 Ensuite, nous nous dirigeons vers la Fenêtre de Saleina (3267m) en glissant dans un premier temps sur le glacier du même nom pour remettre les peaux afin d’accéder à la fenêtre. La pente terminale étant toujours aussi raide, elle nous oblige à mettre les skis sur le sac et finir à pied les 50 derniers mètres.
Après la fenêtre, nous descendons le Glacier du Trient en direction du Col des Escandies (2796m). Partie pour nous tous inconnue… La dernière surprise du jour est le franchissement de ce dernier col. Certain pensant que cela allait être un col « cool », moi un peu plus sceptique à la lecture de la carte. 🙂 En fait, en descendant et en contournant l’éperon rocheux donnant accès au col, on tombe à nouveau sur un passage raide de 50 mètres qui nous oblige à remettre les skis sur le sac… 🙂
La dernière surprise franchie, nous mettons les skis aux pieds et attaquons la descente du Val d’Arpette. Superbe vallon qui va nous mener jusqu’à Champex (1500m). A faire par bonnes conditions nivologiques car les pentes latérales sont assez raides… Au final, cette dernière descente fera 1300 mètres de D- sur plus de 6 kms. 😉
Un très bel itinéraire de plus de 1050m de D+ sur 16 kms.
Nous rentrons à Argentière en taxi suisse… €€€… Sur le parking des Grands Montets, nous prenons la météo pour savoir si nous restons deux jours de plus pour aller faire les Dômes de Miages (3670m) avec une descente par le Glacier d’Armancette. Le temps du samedi étant incertain à cause du foehn, nous décidons de rentrer. Nous prenons donc la route pour Toulouse avec un arrêt « en urgence » à La Tour du Pin expressément demandé par Philippe et Régis pour dîner… 🙂 Nous arriverons à Toulouse à 3H00 du mat…

Photos du jour

Tracé du parcours sur carte IGN

Pour conclure : ce fût un très bon séjour. Malheureusement à cause du glissement de planning, nous n’étions que trois au lieu de six. Ce temps capricieux nous a également contraints de réduire de deux jours pour ne faire que quatre jours de rando.
Comme d’habitude l’état d’esprit et l’ambiance fût bonne. Tout le monde a été à la hauteur des efforts physiques et techniques demandés sur les quatre sorties. Bravo !!!

Stéphane