Sortie Calanques Marseille-Cassis du 8 au 11 septembre 2017

Sortie Calanques Marseille-Cassis du 8 au 11 septembre 2017

WE DECOUVERTE DES CALANQUES

Programmé depuis le printemps notre expédition dans les calanques a bien failli être annulée .

Notre G.O, n’ayant pas confiance en la Bonne Mère, craignait fort que le mistral nous interdise l’accès au site.
Mais ma confiance en Saint Bernard étant sans faille le séjour est maintenu.

On a eu chaud mais c’est passé :
Calanques interdites toutes la semaine mais samedi et dimanche l’accès nous est autorisé, puis la Bonne Mère étant fâchée par la branlée de l’OM nous interdit notre programme du lundi, moindre mal, le WE est sauvé.

Un petit aperçu de notre WE :
Vendredi : RDV est donné en fin de journée à tout le groupe à l’Auberge de jeunesse Bonneveine de Marseille, comptant être accueillis par notre GO mais « qué ninè » il arrivera bon dernier et même après le repas (il nous fait croire qu’il travaillait … )
Comme prévu outre notre GO local Stéphiou, sont présents les Castrais Didier, Sandrine, Julie et Bernard, les Bordelaises Cathy et Sylvaine, les jeunes Benoît, Florent , Doriane, les fidèles Agnès et François et les nouveaux Mireille et Francis.
Petit briefing, départ fixé à 8 h, avant d’aller boire un verre en bord de plage.

Samedi : Départ presque à l’heure mais rodéo dans les faubourgs de Marseille, on visite La Cayolle (ça craint !!!), Les Baumettes (ça va, les murs sont hauts !!!). Après quelques aller retour on arrive enfin au point de départ de la journée.
Très rapidement la calanque de Sugiton est atteinte et nous donne un aperçu de ce qui nous attend , c’est scabreux mais les points de vues sont splendides. Première baignade pour certaines et Stéphiou (matage pour d’autres !!!).
Après un point de vue vers la calanque de l’œil de verre et les calanques de Cassis qui sont au programme du lendemain, retour sur nos pas pour rejoindre, après un passage ou la corde a été la bien venue et une arrivée sous l’orage, la calanque de Morgiou. On se met à l’abri dans le bistrot du coin, ce qui nous oblige à prendre l’apéro !!. Ca se calme, on en profite pour aller casser la croûte au bord de la plage et se sécher un peu.
Faux départ, Cathy veut absolument boire le café, fait son petit caprice, saute toute habillée et avec le sac à dos dans la mer. On est obligé de céder et retour au bistrot, heureusement 2ème averse (quel pays !!! et ils nous font croire qu’il n’a pas plu depuis 6 mois).
Deuxième départ, c’est le bon, calanque de la Triperie (impressionnante), puis un long cheminement sur le plateau pour admirer la calanque de Sormiou ou nous irons le soir, après quelques tergiversations de notre GO, et après 1050m de dénivelé positif nous rejoignons les voitures vers 17h30.
Retour à l’Auberge, une bonne bière, une bonne douche et tout le groupe affamé est prêt pour se rendre (en voiture) au restaurant Le Château à la calanque de Sormiou. Ouf la barrière est ouverte, découverte de cette super calanque (centre UCPA) et enfin on se met à table et là UN RÉGAL, du point de vue culinaire notre GO marque un énorme point.
On a pas trouvé la calanque Stéphiou ??? mais le resto nous suffit !!!

Dimanche : Direction Cassis, départ légèrement en retard, certaines jambes sont un peu douloureuses.
On commence à marcher à 9h pour une longue journée, rapide descente vers la calanque de Port Miou aux portes de Cassis puis grand tour de la Pointe Cacau pour rejoindre la calanque de Port Pin, remontée sur le plateau pour profiter de nombreux points de vues sur la Calanque d’En Vaux, la Mèque des calanques, la première merveille du monde dixit notre GO, après une pierreuse descente, pas trop appréciée, nous rejoignons cette merveille, seulement accessible à pied après une longue marche ou en VTT mais il y a foule.
Baignades et pose casse croûte (troublée par un bref bruit mais fort agréable !!!)
La journée n’est pas finie (pas de Cathynade, il y a pas de café !!!). On remet les sacs sur le dos et on grimpe pour redescendre à la calanque de l’Oule, où un seul d’entre nous (Florent) verra l’eau. Nous on a vu un tronc d’arbre au travers d’un trou !!!
Remontée sur le plateau pour de superbes points de vue vers les calanques précédentes jusqu’au cap canaille, bien au delà de Cassis, ainsi que celles de la veille et enfin la calanque du Devenson que nous verrons que du plateau.
La journée à été longue, les 1000m de dénivelé posisitif sont déjà atteints. Et il faut revenir aux voitures, nous décidons de faire deux groupes, un qui revient aux voitures et un qui rejoint un parking en principe plus près !!!
L’accès au parking prévu étant fermé nous arriverons au parking du bord de la route en même temps (quel timing) que les voitures dont les occupants ont eu le temps de s’enfiler une bonne bière… bon plan.
Une belle journée avec 1250m de D+ , plus de 20 km et 8h de marche .
A l’arrivée à l’auberge la bière est fort appréciée et la douche aussi.
Après le repas, les calanques étant fermée le lundi, donc programme allégé, direction le bord de plage pour déguster une bonne glace mais la fatigue se faisant sentir pas d’extra et tous au lit.

Lundi Poly (la locale) vient nous faire un petit coucou et passera la matinée avec nous.
Découverte de la côte vers le vrai départ pédestre des Calanques, Port de pointe Rouge, Port des Goudes, Ile Maire et Calanque de Callelongue (le bout du monde Marseillais).
Casse croûte sur le port de Callelongue.
Après une visite du Port des Goudes et un dernier café ensemble, en voiture ou en train chacun reprend la route du retour.

Merci STEPHIOU, ta région est belle (presque aussi belle que nos Pyrénées). Tu nous a fait découvrir de très jolis coins et ta passion pour ta région.

Quand au Brevet de guide TCMS, (Bien plus difficile à obtenir que celui de la Compagnie des guides de Chamonix) je soumettrai mon rapport au président mais je crains que tu sois obligé de faire une deuxième session et de dégoter un nouveau resto du même calibre.

Allez l’OM