Raid Ski de randonnée en Italie (Val d’Ayas et Grand Paradis) du 18 au 24 avril 2017

Raid Ski de randonnée en Italie (Val d’Ayas et Grand Paradis) du 18 au 24 avril 2017

Cette année, destination l’Italie avec deux secteurs distincts. D’abord, le Val d’Ayas (Secteur Mont Rose) et ensuite le Grand Paradis. Le groupe est formé de six personnes : Benjamin, Olivier, Patrice, Philippe, Yann et moi-même. La météo étant annoncée bonne, nous décidons de partir le mardi 18 de Toulouse vers 13h avec le véhicule de Philippe. Nous filons à Chambery pour récupérer Yann pour ensuite passer la nuit au CAF du Tour (Chamonix). L’équipe du CAF est très conciliante car nous arrivons avec 1h30 de retard pour le dîner…

Mercredi 19 avril :
Vers 8h, nous quittons Le Tour pour partir à Saint Jacques (Val d’Ayas) en passant par le tunnel du Mont Blanc. Après deux heures de route, nous arrivons à Saint Jacques. Là, j’avais prévu de prendre la piste en voiture afin de nous avancer pour limiter le portage. Malheureusement, l’Espace de Philippe n’étant pas un 4×4 et en prime avec des pneus slick… :-), ce plan semble compromis mais par chance au village un maçon est juste à côté où nous nous garons et lui demandons si contre quelques euros il lui serait possible de nous avancer le plus possible avec sa camionnette plateau. Ce qu’il accepte volontiers. En résumé, on s’évite environ cinq kilomètres de portage :-). Yesss !!!… Il nous dépose où la piste n’est plus praticable (2090m). On en profite pour monter la stratégie du retour. Il suffira de l’appeler la veille pour le prévenir. Ces valdôtains sont vraiment sympas !!! Skis sur le sac, nous attaquons à midi la montée vers le refuge de Lambronecca (3394m) ou refuge des guides du Val d’Ayas. A la vue du manque de neige flagrant, le portage des skis va être long. Au final, nous chaussons les skis au refuge Mezzalama (3036m)…Vers 16h30, nous arrivons au refuge Lambronecca. Après cette montée, nous sommes bien accueillis par les gardiens et nous nous réhydratons bien sûr… 😉

Photos de la journée

Jeudi 20 avril :
Conformément au programme, nous attaquons vers 9h10 cette première journée en direction du Breithorn Occidental (4164m). Cela va permettre également de visualiser les conditions pour les autres objectifs car les conditions nivologiques ne semblent pas optimum. L’itinéraire nous oblige à monter en direction du Nord-Est vers Castor et Pollux jusqu’à l’altitude 3800m pour ensuite mettre le cap sur Nord-Ouest et faire une longue traversée en jonglant sur cette côte de 3800m. Au passage les conditions pour Castor et Pollux semblent plutôt en condition « glace » que « neige ». D’ailleurs, les groupes qui montent à Pollux laissent les skis et montent à pied par l’arête Sud-Ouest et non par la pente à 40°. Pour Castor, on aperçoit des groupes à pied dans la face Ouest. En résumé, ces deux sommets que j’avais programmés ne semblent pas trop en condition pour les faire en ski :-(. Après être passés au pied de l’arête Sud-Sud-Est du Breithorn Central, nous prenons un peu plus cap au Nord pour atteindre le sommet du Breithorn Occidental à 13h00. Nous profitons d’une belle vue sur le mythique Cervin et d’autres beaux 4000. Après cette pause, on attaque le retour. La neige n’est pas terrible, pas de regret car nous avions été prévenu la veille au refuge. Nous arrivons au refuge un peu avant 15h00. Après pliage du matos et mise de la tenue de soirée :-), on se réhydrate au houblon… 😉

Photos de la journée

Vendredi 21 avril :
Aux vues des conditions sur Castor et Pollux la veille, l’objectif de Castor est abandonné car faire l’aller-retour uniquement à pied n’intéresse pas grand monde. On n’est pas venu faire de l’alpinisme ;-). Nous allons donc faire un sommet non prévu dans le programme initial : le Roccia Nera (4075m). Nous quittons le refuge à 9h00. L’itinéraire est en partie identique à celui de la veille. Etant plus court, au lieu de changer de suite de cap à l’altitude 3800, nous allons jusqu’au col di Verra (3847m) d’où nous observons le super Lyskamm Occidental (4479m) ainsi que le Nordend (4609m) et les glaciers Suisses. Nous rebroussons pour reprendre la côte 3800 de la veille jusqu’aux abords du bivouac Rossi et Volante (3750m). Là, cap au Nord pour aller jusqu’au sommet, où nous arrivons à 12h20. Nous profitons de nouveau d’une belle vue et sous un soleil radieux en prime. Après la pause habituelle, nous attaquons la descente, qui est nettement meilleure que la veille. A l’approche de Pollux, l’envie d’y aller reprend et puis après réflexion on renonce et privilégions le ski. Pour cela nous glissons jusqu’au col de la Porta Nera (3725m), frontière avec la Suisse et nous choisissons de descendre le glacier Noir (Schwärzeglescher) jusqu’à la côte 3480m. Belle petite descente. Remise des peaux et remontée encordée vers le col de la Porta Nera vers 14h15. Nous sommes de retour au refuge vers les seize heures.

Photos de la journée

Samedi 22 avril :
Il était prévu au programme de cette journée, le sommet Pollux puis redescente à la voiture pour rejoindre le secteur du Grand Paradis. Comme les conditions sur Pollux n’étant pas très bonne et qu’ensuite la descente du refuge serait plus longue qu’imaginée du fait du très faible enneigement. Nous décidons de descendre directement pour gagner du temps sur notre transfert de refuges (Lambronecca vers Chabod). Nous quittons le refuge à 8h30. La descente ne se passe pas trop mal même si la neige est encore un peu dure. Le gros avantage par rapport à l’aller, c’est qu’en zigzaguant, nous arrivons à déchausser beaucoup plus bas que nous avions mis les skis trois jours plus tôt. Nous les mettons sur nos sacs vers 2300m et arrivons au point de rendez-vous à 10h00. Car autre gain de temps, le retour en camionnette plateau comme à l’aller. Planifié la veille au soir par un simple coup de téléphone, le modernisme a parfois du bon… 😉

Photos de la journée

De retour à la voiture, nous chargeons tout le matos et direction la vallée du Valsavarenche. Il faut environ deux heures pour rejoindre le point de départ (1829m) de la montée au refuge Chabod (2710m). Après un encas jambon cru, nous commençons vers 13h50 notre chemin vers le refuge, skis sur le sac. A 2100m, chaussage des skis avec peaux pour finir l’itinéraire. Nous atteignons le refuge à 16h00. L’accueil à Chabod est toujours aussi sympa et la gardienne « propriétaire » est toujours la même qu’en 2009. Nous avons une chambre de six, parfait !!!

Photos de la journée

Dimanche 23 avril :
Cette nouvelle journée est consacrée à l’ascension du Grand Paradis (4061m), nouveau 4000 pour cinq des participants au raid. Nous partons du refuge à 7h30. L’itinéraire en partant du refuge Chabod est plus long qu’en partant du refuge Vittorio Emanuele II (2719m) mais à mon avis plus beau car passant à proximité de la face Nord et plus glaciaire. Vers 10h30 et à 3580m, nous rejoignons l’itinéraire venant de Vittorio Emanuele II. Un peu avant 11h45, nous arrivons au pied du sommet où se trouve pas mal de randonneurs. L’accès au sommet est assez compliqué car il y a un passage à sécuriser par corde et donc un renoncement ou la patience. Nous optons pour la patience afin de pouvoir passer sans faire la queue comme au super marché… Après une attente d’environ 45mn sous le soleil, nous accédons au passage pour rejoindre ensuite le sommet à 13h00. L’originalité au sommet est que nous pouvons observer les deux sommets faits le jeudi et le vendredi (Breithorn Occidental et Roccia Nera) ainsi que l’ensemble des 4000 du Mont Rose. Nous rechaussons les skis pour attaquer la descente, la neige est relativement bonne donc schuss…vers le refuge. Après une belle descente nous rentrons au refuge à 14h15. Rentrant relativement tôt, les parties de cartes vont pouvoir reprendre avec réhydratation… 😉

Photos de la journée

Lundi 24 avril :
C’est le dernier jour du raid donc une petite journée car plus de neuf heures de route nous attend pour rentrer au bercail… 🙂 Il est donc prévu un court itinéraire jusqu’au col du Grand Neyron Est (3414m) avec la visite du bivouac Sberna à ce col. Nous partons du refuge vers 7h30 avec cap à l’Est. La montée est tranquille et nous réalisons la montée des 700 mètres de dénivelé en moins de deux heures. Nous faisons connaissance avec le bivouac Sberna, très petit mais bien équipé en cas d’urgence ou coincé par le mauvais temps. Nous ne tardons pas car il reste encore le retour au refuge pour récupérer toutes nos affaires puis redescendre à la voiture. La descente au refuge se fait dans de la neige assez dure car le soleil n’a pas fait encore son effet. Bref, arrivés au refuge nous faisons notre baluchon, disons au revoir aux gardiens et schuss vers le parking. La descente se passe bien sauf qu’à la fin on se divise en deux groupes (Benjamin, Olivier, Patrice, Yann d’un côté et Philippe, moi de l’autre) du fait de l’entrée dans la forêt et d’une visibilité réduite pour rester groupés… Les deux groupes arrivent à la voiture vers 11h30 à quelques minutes d’intervalle. 😉
Chargement du véhicule et vroum vers Francia. Au passage, nous nous arrêtons à Introd pour déjeuner et déguster une pizza italienne (très bonnes au passage). Nous reprenons la route, direction le tunnel du Mont Blanc. Ensuite nous passons par Grenoble pour déposer Yann et nous filons à Toulouse pour y arriver un peu après minuit.

Photos de la journée

Conclusion :
Ce fut un bon raid, varié car cette année nous avons fait deux secteurs distincts (Mont Rose et Grand Paradis). Seule ombre au tableau, le manque flagrant de neige qui nous a contraints à réduire les objectifs sur le Mont Rose (pas de montée à Castor et Pollux). Une occasion pour y revenir… Après il n’y avait pas de difficultés techniques particulières lors des différents sorties. En résumé du ski facile tout en restant vigilant bien sûr du fait d’être sur un glacier avec les risques inhérents.
Comme d’habitude, l’ambiance était bonne du fait de la composition du groupe. Quelques franches rigolades lors des parties de cartes…
D’autre part, nous avons été bien reçus dans les deux refuges et nous avons bien mangé.
Vivement l’année prochaine pour repartir… 😉

Stéphane