Séjour Ski de randonnée Molines (Queyras) du 8 au 15 janvier 2022

Pour la énième fois, direction La Baïta du Loup chez Félicie et François où nous sommes toujours super bien accueillis pour une semaine de ski de randonnée. Le groupe se compose de Philippe, Laurent, Régis, Gérald, Thierry, Jean, Bernard, Jean-Paul, Hubert, Guy, Marc et bibi. Hormis le dimanche, tout le reste de la semaine s’est déroulée sous un ciel bleu sans nuage mais très froid, jusqu’à -12°C le matin. Ce qui nous a valu quelques problèmes de transport pour aller dans le secteur Ceillac. Gasoil gelé le matin !!! Sortie reportée au jeudi alors qu’elle était prévue le mardi…

– Dimanche : la classique du secteur, départ depuis le gîte (1725m) et direction Pic de Château Renard (2989m). Avec les conditions en altitude (fort vent), nous nous arrêtons à l’observatoire (2931m), ce sera très bien. Dommage que l’observatoire soit fermé, un coin hiver serait des plus approprié dans ces conditions… La descente se fait en partie dans la purée, mauvaise visibilité. On s’en accommodera.


– Lundi :
le beau temps est là. On en profite pour aller faire La Pointe des Marcelettes (2909m) en traversée/boucle. Comme la veille, nous partons du gîte. Sans trop de difficulté, nous accédons jusqu’au l’arête terminale. Le risque est plutôt à la descente pour passer le verrou du rif du Châtelard car à la montée j’avais vu que le passage classique n’était pas franchissable. Par contre, j’avais observé qu’un petit passage semblait possible par le côté gauche. Ma vision ne m’avait pas fait défaut car nous passâmes par ce petit itinéraire bis, bien pratique quand le passage classique est une cascade de glace…

– Mardi : ce troisième jour nous ramène au Pic de Château Renard (2989m) par un itinéraire un peu différent par rapport à l’avant veille avec cette fois-ci le sommet pour objectif. La descente se fera par le couloir Nord (passage 40°), pas une première pour la majorité du groupe. La descente faite, nous accédons au pont de Lariane pour glisser doucement par la piste de ski de fond et atteindre le hameau de Pierre Grosse où Jean vient nous récupérer en voiture. Quasiment une boucle complète en partant du gîte.


– Mercredi :
comme la veille, un ennui de gasoil gelé nous empêche d’aller dans le secteur de Ceillac donc changement d’objectif. Destination la Pointe de Sagne Longue (3032m) au départ du pont de Lariane (2000m). Sauf un petit passage délicat (le plus raide), la montée se passe très bien même si elle est assez longue au final. Retour aux voitures par le même itinéraire.

 


– Jeudi :
enfin nous pouvons aller sur Ceillac pour faire la Pointe de la Saume (3043m) depuis le pont de la Rua (1373m). Première pour tout le monde. La montée se passe essentiellement dans la forêt jusqu’à la bergerie d’Andrevez (2200m). Ensuite nous attaquons le vallon de Pra Frances qui doit nous amener jusqu’au sommet. Seul ombre, nous sommes partis un peu trop tard ce qui nous fait renoncer au sommet pour éviter de rentrer trop tard. C’est donc avec regret que nous faisons demi-tour à la côte 2630m. Il est sûr que nous retenterons ce sommet car le secteur est superbe.

Stéphane